Nos abeilles

L'apiculture à sa façon

Nous pensons, en tant que passionnés, qu'il y a mille et une façon de faire de l'apiculture. D'une même race d'abeilles le comportement peut être différent. Vos habitudes, vos gestes, le lieu du rucher, le nombre de colonies, votre équipement, vos craintes, le temps que vous pouvez ou voulez leur accorder, sont aussi différents.

Nous vous indiquons donc dans ce site notre façon de faire et nos convictions, mais nous vous invitons à tester d'autres manières de procéder (dans la limite du respect des abeilles), pour trouver votre façon, en fonction de vos souhaits et aptitudes.


lieux sains et environnement sain pour nos abeilles


Parce que nous sommes passionnés par nos abeilles, nous n'installons nos ruches que dans des ruchers nous appartenant, et choisis exclusivement pour leur bien être. Ce fonctionnement nous permet d'élever les colonies en les protégeant au maximum de l'impact des pesticides, de planter des arbres et fleurs mellifères ou d'aménager les lieux, pour leur confort, sans aucune contrainte. Nous pouvons ainsi laisser pousser les fleurs des champs, et les autres plantes considérées comme nuisibles (chardons, ronces...) mais très importantes pour les abeilles, de façon encadrée.

Nous avons ainsi des ruchers de verger, de prairie, et de forêt.

Des moutons pour l'entretien

  • mouton cameroun
  • bélier cameroun

Nos moutons, de race Cameroun, sont très efficaces pour la tonte de l'herbe et l'entretien des broussailles. Cette race de moutons perd naturellement sa toison au printemps.

La tonte mécanique d'un rucher se fait avant ou après la saison. A cette période, vous ne tuerez aucune abeille. Si vous devez tondre pendant la saison, essayez de respecter les points suivants:

- faites le par temps couvert ou venteux, tard le soir ou tôt le matin, pour que les butineuses soient peu nombreuses, car la tondeuse ou la débroussailleuse ne leur laissera aucune chance.

- attendez que les fleurs, telles que trèfle, pissenlit ou bouton d'or, soient majoritairement fanées, car vous allez détruire leur source de pollen ou nectar.

- ne tondez que l'essentiel, laissez le reste au naturel, si tous vos voisins ont tondus et que les prairies ont été fauchées, vos abeilles n'auront peut-être rien d'autre pour se nourrir.


Construction naturelle des cadres

Nous ne mettons aucune cire sur les cadres que nous utilisons et laissons les abeilles bâtir à leur façon.

Plusieurs raisons à celà:

Les feuilles de cire du commerce peuvent contenir des résidus de pesticides et autres traitements, elles contiennent souvent de la paraffine (même avec la mention pure cire d'abeille, car la loi le permet).

Lorsqu'une feuille de cire est installée, les abeilles se répartissent sur toute la surface pour bâtir, divisant leurs forces. Sans feuille, les abeilles se regroupent, font des chaînes, et construisent beaucoup plus vite sur une zone précise. Sitôt construites, les alvéoles ainsi créées sont directement remplies de réserves ou d'oeufs.

Les feuilles de cires sont alvéolées et forcent les abeilles à construire de petites alvéoles utilisées pour le couvain femelle. On interfère donc sur le besoin immédiat de la colonie: Si elle a besoin de cellules plus grandes, pour du couvain mâle ou le stockage, sans feuille de cire elle sera en mesure d'en ériger. Les grandes cellules facilitent le travail des abeilles pour le stockage du miel.


Marquage des reines

Les reines peuvent être marquées d'une tache de peinture sur le thorax. La couleur permet d'indiquer le dernier chiffre de l'année de naissance:

Blanc: 1  ou 6,   Jaune: 2 ou 7,   Rouge: 3 ou 8,   Vert: 4 ou 9,   Bleu: 5 ou 0

Nous ne cherchons pas à marquer nos reines à tout prix, pour 2 raisons:

Ce ne sont pas des reines issues d'élevage (que l'on peut donc marquer avant l'insertion dans la ruche), mais élevées naturellement.

La recherche spécifique de la reine peut être destructeur, le couvain peut souffrir d'une trop longue exposition au soleil, la reine peut-être perdue ou écrasée...

Nous ne marquons nos reines que lorsque nous "tombons dessus", lors des visites nécessaires.


fécondation naturelle

Nous produisons des essaims en laissant les abeilles choisir et élever leur reine. Celle-ci sera fécondée naturellement par plusieurs mâles parmi les plus vigoureux (en moyenne 15, mais jusqu'à 25). Ce choix est volontaire, si nous souhaitons des abeilles résistantes et adaptées, il convient de laisser "la loi de la nature" faire sa sélection pour nous. Une reine abeille Noire fécondée naturellement fera naître une majorité de noires, mais pourra aussi compter dans ses rangs des abeilles d'autres races, ce qui garantira une lignée robuste et améliorera son adaptabilité tout en enrichissant son génome.


Santé des abeilles, traitement anti-varroa

Nos colonies sont contrôlées attentivement et rigoureusement.

Les jeunes essaims sont placés sur des cadres sans cire, qu'ils vont bâtir eux mêmes afin de ne pas introduire des parasites ou maladies. Nos cadres sont conçus de façon à réduire le risque de fausse teigne.

Nous effectuons des traitements anti-varroa au printemps et en automne.

De manière générale, nos jeunes colonie sont sélectionnées et suivies, élevées à part, et présentent donc peu de risques. De plus, il faut savoir qu'un jeune essaim malade N’EST PAS EN MESURE DE SE DEVELOPPER CORRECTEMENT, et ne pourra donc pas atteindre un stade suffisant pour que nous le présentions à la vente.

Un certificat sanitaire n'est systématiquement établit que pour l'export car obligatoire en cas de vente à l'étranger. Si vous en souhaitez un pour la France, nous pouvons vous le faire établir. Il est réalisé par un vétérinaire spécialisé agréé par le GDSA (Groupement de Défense Sanitaire de l'Allier). Il faut prévoir un délai de 15 jours à 1 mois, pour un rendez-vous avec le GDSA, suivant période de l'année car il doit être réalisé juste avant la mise à disposition de l'essaim, et son coût sera dans tous les cas à votre charge (Prévoir un budget de 130€ à 180€ comprenant les frais de déplacement du vétérinaire et sa prestation).


Abeille NOIRE

(Apis mellifera mellifera)

C'est une abeille que nous aimons beaucoup, qui sait se défendre. 

L'abeille noire est considérée comme l'abeille historique ou traditionnelle Française, elle est la mieux adaptée au climat européen. 

Aujourd’hui, c’est la race la plus populaire en France chez les puristes, moins chez les producteurs de miel qui vont préférer la buckfast pour une question de productivité malgré les miellées très correctes fournies par l'abeille noire.

Sa couleur varie du Noir ou brun foncé, avec parfois, à la base de l’abdomen, des taches brunes ou jaunes. Très bonne butineuse, elle récolte le pollen et le nectar sur une grande variété de fleurs. Elle est réputée pour sa capacité à polliniser et à produire beaucoup de venin (utilisé médicalement). Les récoltes de miel et de propolis sont correctes.

L’abeille noire gère bien ses réserves en nourriture, et équilibre sa population en fonction des récoltes. Elle sait très bien se défendre, c'est une abeille qui résiste aux maladies et aux hivers, même long et rigoureux, mais c'est du coup une abeille tardive produisant des miellées d'août ou septembre.

Son développement est plus lent que les autres races et la colonie moins populeuse.


Abeille de BUCKFAST

(dite aussi (Origine) Frère Adam)

La plus grosse productrice de miel et la plus grande douceur. 

Cette abeille hybride est performante et a de nombreuses qualités, mais demande une surveillance et un renouvellement fréquent. Sa douceur est reconnue, mais en contre partie, elle se défend moins bien contre ses prédateurs. Très bonne butineuse, elle peut butiner une grande diversité de fleurs, même celles à corolles profondes. Très travailleuse, elle produit beaucoup mais consomme tout autant.

Elle nécessite beaucoup d'attention et un nourrissage très important en période creuse, car, populeuse, elle consomme beaucoup de réserves; ce qui peut conduire la colonie à sa perte si le propriétaire n'a pas suffisamment de connaissances, et l'apiculteur amateur ne peut alors que déplorer la perte de sa ruche en à peine 1 à 3 ans.

L'abeille de Buckfast n'est pas une race naturelle, mais une hybride, le produit d’un croisement d’abeilles réalisé par le Frère Adam (1898-1996), à l’abbaye de Buckfast.

La Buckfast est plutôt jaune, avec des bandes noires.


Contact

David BUZZI
2C Route des sablons
03360 Valigny (FRANCE)




Apiculteur Référencé:
SIRET  449 121 656 00101 

© Copyright apiculture-auvergne.com. Tous droits réservés.